Les vacances de papy Jean-Yves...et mon hospitalisation...

Publié le par Maïté51

 

Mon père est venu pour quelques jours de vacances à Reims...

Du 05 au 15 août 2010...

Ce fut (trop) court mais on en a profité comme on a pu...

  

.................................................

  

Jeudi 05/08: j'ai recupéré mon père, sa femme et la fille de celle ci à la gare à 19H40; en rentrant appero puis repas, le tout en discutant, trop contents de se retrouver... 
 
Vendredi 06/08: je vais déposer ma belle mère et sa fille en ville pour qu'elles fassent les boutiques, rentre préparer les enfants puis avec mon père nous sommes allés en ville aussi. On c'est retrouvé pour manger dans un resto "boeuf ou salade"... je m'en faisais une joie car je n'ai pas les moyens de m'offrir des restos comme ça et j'adore les salades de chèvres chaud... sauf que mon plaisir a été complètement gaché par des prises de tête au tel avec JM et sa banquière, puis Nathan qui passait son temps à crier pour manger encore et encore alors qu'il était déjà bien repus...résultat moi j'ai rien mangé, même pas un dessert grrr...
Ma belle mère a enmener Hugo dans des jeux gonflables puis je suis rentrée avec les enfants pendant que mon père visitait le Palais du Thau. 
Fin d'après midi... choquée par un incident dont a été "victime" Hugo (je n'en parlerais pas ici) puis je suis partie en courses et on a mangé kfc le soir...

 
Samedi 07/08: gros repas le midi avec la marraine de Hugo et un couple d'amis puis gros repas le soir chez mon parain...
 
Dimanche 08/08: 16H30 je rentre en clinique...

Avant ça on a fait un bon repas tout ensemble et mon père a offert des petits cadeaux aux enfants qui étaient ravis...
 
Lundi 09/08: anesthésie générale, on me pose la sonde JJ...de retour dans ma chambre, je suis pas très fraiche, ça fait mal mais on me dit que c'est normal...je rentre chez moi en fin d'apres midi. 
 
Mardi 10/08: nuit horrible, levée toutes les 2H pour douleur et pipi sachant que faire pipi est une vrai torture...la journée passe...j'arrive pas à récupéerer de l'anesthésie, je somnole toute la journée et me lève seulement pour aller pisser et fumer...je suis en piteux état et quand vers 17H la douleur est si forte et si génante que je n'arrive presque plus à marcher et m'appuyer sur ma jambe droite (la sonde est à droite) on décide avec mon père d'appeler mon urologue...comme d'hab la secrétaire qui est trop conne et mal aimable fait barage et personne ne me rappelle...donc mon père appelle mon médecin qui d'office répond "non c'est pas normal il faut qu'elle aille aux urgences elle fait surement une infection" donc on attend que JM rentre pour garder les enfants et mon père m'y enmène...

Dans une autre clinique car entre temps j'ai appris par le service d'urologie ou j'ai été opérée que mon urologue c'était absenté du soir même jusqu'au dimanche...quel connard celui là il a fait transmettre ses patients à un autre uro d'une autre clinique...

Et bah heureusement pour moi car accueil aux urgences super efficace et rapide!!! pds, test de diabete, analyse d'urine, perfusion, radio: rien n'est laissé au hasard et ecarté...
On me garde en surveillance pour la nuit, je dois donc prevenir JM et Hugo pleure parce que je ne rentre pas...
 
Mercredi 11/08: l'urologue passe me voir: comme je souffre encore et que j'ai vomi 3 fois méchament dans la nuit il me garde jusqu'au lendemain mais pour lui ça devrait rentrer dans l'ordre car la sonde est à sa place, pas d'infection urinaire, ni de diabete bref ils ont rien trouver donc pour eux je supporte pas la sonde tout "simplement" donc ils decident d'avancer ma lithotritie car elle avait reportée (encore) à deux semaines plus tard par "le connard"...
L'apres midi mes parents viennent me voir et à un moment ma "super infirmière" passe prendre ma tention et là on discute un peu je dis que je suis malade, que j'ai vomis toute la nuit et ai la diahrée à tel point que je comprend maintenant pourquoi Nathan pleure avant même que je change sa couche quand il a une gastro mais bon je ne me plaint pas et ne lui demande rien...
Sauf que elle, comme elle est vraiment super, prend sur elle d'appeler l'urologue pour lui dire, qui lui décide d'appeler un gastroenterologue qui lui decide de faire des analyses...il passera le lendemain me voir avec les resultats... 
 
Jeudi 12/08: je dois sortir l'après midi et attend impatiemment de voir le doc mais a 13h toujours personne en vue et là une infirmiere me dit qu'il ne viendra pas mais qu'il me fera une coloscopie dans l'apres midi et que je dois rester à jeun (encore)...
15h15 on me descend au bloc pour l'examen et là le gastroenterologue m'explique que j'ai chopé une tres vilaine bacterie intestinale nosocomiale, proprablement a cause du flash d'antibiotique fait lors de la pose de la sonde, que c'est tres grave et surtout tres contagieux (mais seulement par les wc) et que la coloscopie n'a pour seul but de verifier l'etendue des degats.
On me met donc en "isolement" dans une chambre seule, me prescrit des antibio, de la levure de biere en dose massive, change la perf et m'explique qu'il m'est impossible de rentrer chez moi tant que je ne suis pas guerrie...
Moi je m'effondre, pleure a n'en plus finir, mes enfants me manque et j'aurais à peine vu mon père...
Heureusement je suis très bien entourée par deux super infirmières qui m'écoute, me console, me force à manger un truc et m'autorise au bout de 45mn à descendre fumer...

Du cou je suis vidée emotionellement mais ca va mieux.
La seule bonne nouvelle c'est que le premier vrai symptome, celui a partir duquel c'est contagieux n'est apparu que aux urgences autrement dit si j'étais restée deux heures de plus chez moi Hugo, Nathan et mon père auraient ete en danger... 
 
Vendredi 13/08: le soir j'ai le bonheur de voir Hugo...puisque seuls mes wc peuvent transmettre la bacterie (le clostridium difficile) j'ai drois aux visites donc je descend prendre le frais dehors pour voir mon fils, mon pere et JM a chaque visite... 
 
Samedi 14/08: 20h00 mon père vient passer un dernier moment avec moi car il reprend l'avion pour le Bresil le dimanche matin...

21h00 JM m'amène les enfants...

Trop contente de pouvoir serrer mes tresors dans mes bras...

JM repart à 21h30 avec Nathan et mon père à 22h avec Hugo... 
 
Mardi 17/08: nouvelle analyse...je ne suis plus contagieuse, la bacterie est "guerrie" je dois cependant toujours suivre le regime sans residus que j'ai depuis mon arrivee pendant 10jours et continuer les antibio pendant 14jours...on m'enlevé la perf... 
 
Mercredi 18/08: des ambulanciers viennent me chercher à 9H30 pour me trasferrer dans une autre clinique...
On me fait alors ma lithotritie sous anesthesie semi generale (en fait je suis choutee a mort mais je dormirais moins profondement).
14h de retour en chambre.
14h20 on me fait manger et enleve la perf.
15h je peux sortir!!! 
 
Mon retour à la maison: je me traine, toujours très genée par la sonde, à chaque pipi mon coeur se serre
mais au moins je suis chez moi, avec mes enfants et restant un max assise j'arrive a gerer les genes et les douleurs duent a la sonde, les intestin et aussi probablement un nouveau cycle en preparation...
L'urologue qui m'a fait la lithotritie me revois mercredi apres midi avec des radio faites la veille et verra si le calcul est bien explosé...
Ensuite deux possibilites: soit il est bien dissoud et elle me fixe rdv pour enlever la sonde, soit il reste des residus et on programme une 2e litho 
 
Pour finir:
samedi 21/08 je recois un message de mon père qui me demande de l'appeler...
Et là à nouveau tout s'écroule, je reste paralysee sur ma chaise:
lui qui est en remission complete depuis novembre dernier, a appris vendredi que il fait une rechute...

son cancer (un lymphome: cancers des ganglions du systeme lymphatique) a flambé, il en a dans tout le corps et j'ai retenu entre autre qu'il en a tellement derriere la trachee quil a ete impossible de les compter...

Donc il doit voir sa cancerologue mardi pour voir ce qu'ils vont faire...ou pas...
Et ma belle mere elle, qui souffre de serieux problemes de dos, a appris jeudi qu'il fallait qu'elle soit operee tres vite car une vertebre est desormais a cheval sur une autre et elle risque la paralysie si ca bouge encore trop...
Sauf que comme le lendemain de son rdv mon pere a appris qu'il rechutait, elle a choisit de deja faire soigner mon pere car ils ne peuvent pas etre "invalides" en meme temps et que pour elle ce nest pas vital... 
 
 
 
Voilà, je pense avoir fait le tour...
j'espere sincerement que tout va sarreter là...

parce que je ne sais pas comment je fais pour tenir avec toutes ces merdes qui s'enchainent autour de moi... 
 
Ah oui parce que en plus JM doit voir un cardiologue tres rapidement... 
 
Enfin bref...
Je me dit qu'il y a pire ailleur, que des gens vivents des choses bien plus grave mais bon...

je suis pas superwoman moi!!!

 

 

 

..............................................

 

 

Place aux photos:

 

 

Papa, Malu et Nathan dans le parc de mon oncle

 

aout 2010 043

 

Mon père a offert un livre musical de 6 comptines à Nathan

 aout 2010 023

 

aout 2010 044

 

Et un livre interactif de Mickey à Hugo

 aout 2010 034

 

 aout 2010 047

 

Malu et Raïssa

 

aout 2010 045

 

Dernières photos souvenir...devant la clinique où j'étais hospitalisée... 

 aout 2010 048

 

 aout 2010 055

 

aout 2010 057

 

aout 2010 060 

 

Publié dans ma.plus.belle.reussite

Commenter cet article